Vous êtes au chômage et vous avez besoin de contracter un crédit pour chomeur pour une raison ou pour une autre ? Il est vrai que votre statut peut rendre la demande plus difficile, mais ce n’est pas impossible pour autant.

Nous allons donc vous orienter dans votre quête de crédit pour sans emploi en vous expliquant les différentes options qui s’offrent à vous.

Pourquoi demander un crédit pour chômeur ?

Le chômage est un fléau difficile à combattre et n’importe qui peut se retrouver dans cette situation à un moment de sa vie. En effet, avec les différentes crises qui peuvent survenir, personne n’est à l’abri d’un licenciement économique. Malheureusement, le chômage est souvent synonyme de problèmes financiers et pour diverses raisons, le chômeur peut se trouver dans l’obligation de demander un prêt.

Si vous êtes sans emploi et que vous envisagez de demander un prêt chômeur, vous devrez commencer par répondre à la question « pourquoi ? »  Une fois l’objectif connu, vous pourrez vous adresser à l’institution la plus adaptée à vos besoins.

D’abord, il existe le prêt à la consommation : le chômeur en manque de ressource peut avoir des difficultés à subvenir à ses besoins quotidiens et doit donc contracter un crédit pour rétablir sa situation. Ensuite, le crédit peut être accordé au chômeur pour maximiser ses chances de réintégrer le monde du travail. Il peut ainsi utiliser la somme pour acheter de nouveaux habits et être plus présentable lors des entretiens d’embauche. Il est également possible de contracter un crédit pour l’acquisition d’une voiture. Sans oublier que cette dernière est considérée comme un élément essentiel dans la recherche d’emploi (élargissement de la zone de recherche d’emploi, utile pour les postes nécessitant d’avoir une voiture personnelle). Enfin, le prêt pour chômeur peut être utilisé comme capital pour permettre à une personne de se lancer dans la création ou l’achat d’une entreprise.

Comment obtenir un prêt pour chômeur ?   

Tout le monde sait que la demande d’un crédit auprès d’une banque peut vite se transformer en un véritable parcours des combattants et cela, même si on dispose d’un emploi. En effet, lors d’une demande d’un prêt, la première condition exigée est la solvabilité du demandeur. C’est pour cette raison que plusieurs pièces justificatives sont à fournir : bulletin de salaire et relevé de compte.

Si vous ne disposez pas de ressources suffisantes, vous représentez un risque pour l’agence et votre demande sera automatiquement refusée. Étant sans emploi, vos chances sont donc minimes. Heureusement, les banques et les organismes financiers sont de plus en plus nombreux à donner une chance aux chômeurs. Pour cela, il faut disposer de différentes garanties pour rassurer son créancier.  

Crédit pour chômeur avec une garantie personnelle

Pour rassurer l’organisme auprès duquel vous déposez votre demande, vous devez avoir recours à une garantie personnelle appelée également « caution ». La caution est une personne qui se chargera du remboursement si vous avez des soucis financiers. Ainsi s’il y a impayé, la banque peut se tourner vers la caution pour demander le versement. En choisissant ce type de garantie, vous augmentez considérablement vos chances d’octroi d’un prêt. Concernant la désignation de la caution, il est conseillé de choisir une personne de votre entourage, une personne en qui vous avez confiance.

Le crédit avec une garantie réelle

La deuxième solution qui s’offre à vous est le recours à une garantie réelle. Il s’agit d’un bien immobilier dont le montant doit être au moins égal à la valeur de votre emprunt. Vous ne pouvez pas mentir ou tricher sur la valeur du bien puisqu’il sera évalué par un expert. La garantie réelle est un excellent moyen de rassurer votre banque, car si vous vous trouvez dans l’incapacité de payer vos mensualités, le bien en question sera saisi et vendu aux enchères. Il existe également une autre forme de garantie réelle qui est surtout adaptée aux crédits affectés, c’est-à-dire les crédits destinés à l’achat d’un bien précis. Ainsi, s’il y a impayé, le bien acheté est saisi et vendu aux enchères.

Le prêt chômeur avec un acompte

Au sein de certains organismes, il est également possible d’obtenir un prêt personnel avec aval en payant un acompte. Pour prouver votre détermination et votre bonne foi, vous pouvez payer un acompte d’environ 10% du montant total du prêt. Pour cela, il y a certaines conditions à remplir. Sans oublier qu’il faut aussi avoir un garant ou co-emprunteur qui se chargera du versement des mensualités si vous avez des soucis financiers.

Les démarches et documents nécessaires

Que vous soyez employé ou chômeur, l’octroi d’un prêt se fait toujours suivant une démarche précise. Pour commencer, il faut se renseigner auprès de plusieurs banques et organismes. Consultez une dizaine d’agences pour pouvoir comparer les différentes offres et opter pour la meilleure. Une fois que vous aurez choisi, déposez le formulaire de demande avec les pièces justificatives exigées. Ces dernières peuvent varier d’une agence à une autre, mais en général, il faut :

  • Une attestation de non-emploi
  • Les relevés de compte des trois derniers mois
  • Les informations concernant votre caution, co-emprunteur et garant
  • Les titres de propriété des biens à mettre en gage

Une fois que vous aurez déposé la demande, il ne vous restera plus qu’à attendre la décision de la banque. Certains organismes peuvent demander d’autres pièces et exiger que vous effectuiez d’autres démarches. C’est la raison pour laquelle il est important de bien se renseigner auprès de la banque de votre choix.

Crédit chômeur : s’adresser au Pôle emploi

En France, il n’y a rien de plus naturel pour un chômeur que de se rendre chez Pôle Emploi pour demander un coup de main. Il s’agit d’un établissement public à caractère administratif qui se charge de l’emploi. Plus précisément, il a pour mission d’orienter et d’accompagner les demandeurs d’emploi en assignant à chaque chômeur un conseiller personnel. Et depuis quelque temps, cet opérateur est devenu une option intéressante pour les demandeurs de prêts chômeurs.

Le Nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise (NACRE)

Le NACRE est un dispositif qui permet de booster les personnes souhaitant créer ou reprendre une entreprise. Grâce à ce dispositif, le chômeur peut bénéficier d’un accompagnement individualisé et d’un prêt à un taux nul. Chômeurs indemnisés ou non, vous pouvez profiter du NACRE. Toutefois, il faut que vous bénéficiiez de l’allocation d’aide au retour à l’emploi, de l’allocation de sécurisation professionnelle (ASP), du RSA ou de l’Ata. D’autres conditions sont également à remplir.

L’aide aux demandeurs d’emploi créant ou reprenant une entreprise ( ARCE)

L’ACRE est la solution idéale pour les demandeurs d’emploi qui veulent bénéficier d’une aide pour lancer une nouvelle entreprise ou pour en reprendre une. Il permet de profiter d’une exonération partielle des charges sociales pendant les 12 premiers mois de l’activité. Pour bénéficier de ce dispositif, le demandeur doit remplir certaines conditions relatives à l’âge, à la nature de l’activité et au type de chômage (indemnisé ou non, bénéficiaire de certains types d’allocations).

Pôle Emploi propose de nombreuses aides pour aider le chômeur souhaitant créer ou reprendre une entreprise. Pour connaitre les documents et les démarches à effectuer pour chaque aide, il est conseillé de se rendre auprès des bureaux ou de consulter le site officiel de Pôle Emploi.

Le microcrédit pour sans emploi de l’adie

L’adie est une association reconnue d’utilité publique qui vient au secours des personnes souhaitant créer une entreprise et donc de l’emploi. Elle se charge d’accompagner les créateurs et de les financer. Parmi les offres les plus intéressantes de l’adie, il y a le microcrédit.

Qu’est-ce que le microcrédit ?

Il s’agit d’une somme limitée accordée aux personnes exclues du circuit bancaire pour certaines raisons. Il existe plusieurs types de microcrédit. D’abord, il y a le microcrédit personnel qui peut être utilisé pour subvenir à des besoins spécifiques comme l’inscription à une formation. Comme tous les crédits, le microcrédit personnel est accordé suite à une étude et il est nécessaire de disposer de garanties. Ensuite, il y a le microcrédit professionnel qui est destiné aux personnes en difficulté pour faciliter la création d’une entreprise.

Pourquoi choisir le microcrédit de l’adie ?

Si vous êtes au chômage et que souhaitez réintégrer rapidement le monde du travail en créant votre entreprise, adressez-vous à l’adie. L’association peut vous accorder un prêt chômeur de 300€ à 3000€ et le bénéficiaire dispose d’un délai de remboursement allant de 6 mois à 3 ans. Les principaux avantages de cette aide financière sont que les modalités de remboursement et les taux d’intérêt sont définis en fonction du profil du demandeur. Par ailleurs, il n’y a pas de frais de dossier ni d’assurance emprunteur.

Comment bénéficier du microcrédit ?

Pour l’obtention d’un microcrédit, il est nécessaire de prendre contact avec l’association Adie. Vous serez reçu par un personnel aimable qui devra procéder à un entretien. Ne soyez pas surpris si certaines questions vous paraissent personnelles. Essayez simplement d’y répondre de la manière la plus claire possible. Concernant les pièces justificatives, il sera demandé de fournir vos 3 derniers relevés de compte, votre pièce d’identité et une attestation de non-emploi. Si vous avez une caution ou une garantie réelle, n’oubliez pas de fournir les informations les concernant.

Les crédits chômeurs de la CAF

Si vous recherchez un crédit pour chômeur et que vous avez essuyé de nombreux échecs auprès des établissements de crédit, adressez-vous à la CAF. La CAF ou Caisse d’Allocation Familiale est une branche locale de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) : un organisme public se chargeant du versement de prestations financières aux familles.

La CAF propose plusieurs types de crédit pour les demandeurs d’emploi. D’abord, il y a le prêt d’honneur qui est un crédit sans intérêt destiné aux familles passant par une crise financière passagère. La somme obtenue peut être utilisée pour l’acquisition de véhicule, inscription à une formation ou achat de tous autres biens servant à faciliter la réintégration du chômeur sur le marché du travail. Il existe également le prêt mobilier et électroménager qui est un prêt à un taux zéro. Comme son nom l’indique, le prêt est destiné à l’achat d’appareils électroménagers permettant à chaque chômeur et à sa famille de vivre une vie décente.

Les conditions et documents exigés par la CAF

Pour bénéficier du prêt chômeur de la CAF, vous devrez disposer de ressources faibles et avoir au moins un enfant à la charge. Dans certaines situations, vous serez amené à financer une partie du montant du crédit demandé. Concernant les documents à fournir, il est préférable de se renseigner auprès de l’agence de votre département, car ils peuvent varier d’un établissement à un autre.

Votre demande devra être déposée auprès de la CAF de votre département qui se chargera ensuite de l’évaluation de votre demande. C’est l’évaluation qui permettra de déterminer le montant du crédit ainsi que les modalités de remboursement.  

La demande en ligne

Désormais, il est aussi possible de faire une demande en ligne en se rendant sur le site caf.fr. Vous devrez commencer par une simulation, en remplissant un formulaire avec vos informations personnelles : noms, ressources, résidences, … La simulation en ligne permettra de déterminer le montant des mensualités. Ainsi, vous pourrez vous-même vérifier si vous pouvez payer ces sommes. Si oui, vous pourrez imprimer le formulaire et l’envoyer avec toutes les pièces justificatives exigées.  

Le crédit pour chomeur en ligne

Grâce à l’évolution, il n’y a rien de plus simple que de souscrire un crédit chômeur en ligne. Pour cela, il faut effectuer une recherche en tapant «crédit pour chômeur». Plusieurs résultats s’afficheront sur votre écran, mais il est préférable de choisir les sites qui permettent d’effectuer une simulation en ligne. Sur ces derniers, remplissez correctement le formulaire. Une fois que le site aura analysé vos besoins, il vous fera part des offres les plus adaptées et il ne vous restera plus qu’à choisir.

Souscrire un crédit chômeur en ligne permet de profiter de nombreux avantages. Entre autres, les recherches en ligne permettent d’éviter les nombreux déplacements. Par ailleurs, vous pouvez effectuer les opérations à tout moment, via un smartphone, une tablette ou un ordinateur. Toutefois, la demande d’un crédit en ligne présente un grand risque de se faire arnaquer. Il faut donc rester prudent et choisir des sites fiables.

Le crédit auto pour demandeur d’emploi

En France, le statut de chômeur ne constitue pas un frein pour la demande d’un crédit auto. D’ailleurs, la voiture peut être considérée comme un élément utile pour faciliter le retour du demandeur d’emploi dans le monde du travail. En effet, le véhicule peut servir pour la recherche d’emploi. Certaines entreprises exigent même qu’un salarié soit en possession d’une voiture personnelle. De ce fait, de nombreux établissements acceptent d’accorder ce type de prêt aux chômeurs. Toutefois, l’obtention d’un crédit auto est sévèrement règlementée et les conditions diffèrent d’un établissement à un autre.

Ce prêt peut être accordé par de nombreux établissements de crédit. Mais les meilleures solutions pour un demandeur d’emploi restent la CAF et le micro crédit de l’adie. Et pour maximiser vos chances, évitez d’être trop gourmand. Faites donc une croix sur les voitures de luxe.

Les crédits entre particuliers

Lorsque toutes les agences vous ferment les portes et refusent de vous octroyer un prêt personnel pour chômeur, votre dernier recours reste le crédit entre particuliers. En effet, il existe de nombreuses plateformes qui mettent en relation les demandeurs et les préteurs. Cependant, ils présentent un grand risque d’arnaque et certaines plateformes exigent la communication de pièces dont vous pouvez ne pas disposer, comme les fiches de paie. C’est pour ces raisons que nous vous conseillons de consulter votre entourage pour ce type de prêt. Optez pour des personnes de confiance : amis, familles et connaissances.

L’assurance-chômage pour un prêt

Comme il a été dit précédemment, personne n’est vraiment à l’abri du chômage. Cette dernière partie de l’article n’est pas  une véritable solution pour les chômeurs à la recherche d’un crédit. Toutefois, il s’agit d’une solution préventive qui devrait être prise par tous les employés : l’assurance- chômage pour un prêt. Prenons l’exemple d’une personne qui a fait l’acquisition d’un bien immobilier à crédit. Il se retrouve soudainement au chômage et ne peut plus payer ses mensualités. S’il a souscrit à une assurance-chômage pour prêt immobilier, son assureur peut se charger des paiements à sa place. Bien sur, ce type de contrat est soumis à de nombreuses conditions qui diffèrent d’une agence à une autre. Mais en général, pour bénéficier de cette assurance, il faut payer une prime et avoir perdu son emploi involontairement, ce qui exclut la démission sauf pour des motifs légitimes. Concernant la durée de l’indemnisation, le principe est de 1 jour travaillé est égal à 1 jour indemnisé. La souscription à une assurance-chômage pour un prêt est vivement conseillée, car c’est un excellent moyen d’assurer ses arrières.

Que vous optiez pour un crédit auto, pour une aide de la CAF ou de Pôle Emploi, nous vous conseillons de vous rendre directement auprès de chaque établissement ou de consulter les sites officiels pour vous renseigner sur les documents, les démarches et les différentes conditions.