Vous passez par une situation financière difficile et vous avez besoin d’un crédit ? La demande d’un prêt est une démarche simple, sauf pour les  interdits bancaires. Heureusement, le fait d’être inscrit au fichier de la Banque de France ne fait pas de vous un cas désespéré, car il existe bel et bien des organismes et des solutions. Qui contacter ? Comment faire ? Quels documents faut- il préparer ? Nous allons tenter de répondre à toutes ces questions pour vous faciliter la tâche dans votre demande de crédit pour interdit bancaire.

L’interdiction bancaire

Avant de parler des différentes solutions qui s’offrent à vous, nous allons commencer par la base en expliquant ce qu’est une interdiction bancaire.

L’interdiction bancaire est un phénomène courant en France. À cause de la crise économique croissante, de nombreux consommateurs se trouvent dans l’obligation d’enchainer les crédits bancaires pour subvenir à des besoins spécifiques ou pour se lancer dans un projet. Pourtant, quand les dettes s’accumulent, il devient difficile de les honorer. La Banque de France a donc mis en place un fichier qui répertorie ces types de consommateurs. La liste peut être consultée par toutes banques et les organismes de crédit en France et c’est d’ailleurs une étape cruciale avant l’étude d’une demande de crédit.

Les causes de l’interdiction bancaire

La base de données de la Banque de France comprend deux catégories : le Fichier Central des Chèques ou FCC et le Fichier national des Incidents de Remboursement ou FICP. L’émission d’un chèque sans provision est la principale cause de l’inscription à la FCC. Tandis que les mensualités non versées et le surendettement sont les causes d’une interdiction bancaire au FICP. Quel que soit le type de crédit non remboursé (crédit personnel ou un prêt immobilier), si vous ne payez pas deux mensualités consécutives, vous serez inscrit au FICP. En somme, l’interdiction bancaire est causée par l’utilisation abusive des moyens de paiement.

Les conséquences

L’interdiction bancaire peut être considérée comme une sanction. Une fois que vous êtes fiché au FICP, votre banque vous retire vos chéquiers ainsi que vos cartes bancaires. Par ailleurs, vous ne pourrez plus obtenir de nouveaux moyens de paiement. Mais le plus grand inconvénient de l’interdiction bancaire est l’impossibilité de souscrire à un nouveau crédit. En effet, vous serez désormais considéré comme un mauvais payeur et vous aurez des difficultés à convaincre les autres organismes de votre solvabilité.

Comment sortir de cette situation ?

Comme vous pouvez le constater, l’interdiction bancaire a de lourdes conséquences sur votre image auprès des banques et des établissements de crédit. Heureusement, il est possible de se sortir de cette situation en soldant toutes les dettes. Pour cela, il faut approvisionner votre compte et rembourser tous les créanciers. Bien sur, il est possible que le paiement d’une majoration et amende soit exigé.  Après avoir régularisé votre compte, n’oubliez pas de demander à votre agence de le signaler à la Banque de France pour que cette dernière efface votre nom du FICP.

Malgré la régularisation du compte, il faudra attendre jusqu’à 2 mois pour rayer votre nom du fichier. Ce n’est pas pratique si vous avez besoin de contracter un nouveau crédit de toute urgence. Par ailleurs, il est possible que vous ne disposiez pas de moyen suffisant pour régler vos comptes dans l’immédiat, alors que vous avez besoin d’un crédit. Dans ces cas, il existe des organismes qui acceptent de vous octroyer un crédit malgré votre statut d’interdit bancaire.

Les solutions bancaires pour FICP

Avant tout, il faut souligner qu’il n’existe pas de banque pour interdit bancaire. Aucune banque ne veut prendre un risque en d’octroyant un prêt à une personne dont la solvabilité est douteuse. En effet, la capacité à rembourser qui est le premier critère analysé lors d’une demande de crédit, n’est pas remplie pour un chômeur et un interdit bancaire. Si vous avez besoin d’un prêt interdit bancaire, vous devrez donc apporter une preuve solide de vos ressources financières pour rassurer votre agence.

Le prêt pour interdit bancaire propriétaire

Malgré votre statut, vous pouvez obtenir un prêt si vous êtes propriétaire d’une résidence principale ou secondaire que vous êtes prêt à mettre en hypothèque. Dans ce cas, si vous rencontrez des difficultés dans le remboursement des mensualités, votre immeuble sera saisi par la banque.  Il va sans dire qu’il s’agit d’une solution assez dangereuse qui ne doit être prise qu’en dernier recours.

Le prêt interdit bancaire locataire

Sachez que le fait d’être locataire d’un immeuble et d’être inscrit au FICP ne favorise aucunement votre demande de prêt. Si vous ne disposez pas d’un immeuble à mettre en hypothèque, nous vous conseillons de contacter d’autres organismes plus adaptés, car vous n’aurez aucune chance auprès des Banques.

Le crédit à gage

Si vous possédez des biens matériels d’une certaine valeur, vous pouvez contracter un crédit pour interdit bancaire en vous servant de ces biens comme gage. Pour cela, il faut contacter un organisme spécialisé ou un prêteur sur gage. À noter que la valeur du bien doit être au moins égale à celle du prêt. Ainsi, si le demandeur ne rembourse pas son prêt, le gage sera saisi et vendu aux enchères.

Le microcrédit pour FICP

Le microcrédit est un prêt d’un faible montant qui est accordé dans de très strictes conditions. En général, il existe deux types de microcrédit selon l’usage : le microcrédit personnel et le microcrédit professionnel. Le microcrédit personnel pour interdit bancaire peut être accordé au demandeur qui souhaite améliorer son train de vie en achetant une voiture ou en effectuant des travaux dans son logement. Par contre, le crédit professionnel est accordé aux personnes souhaitant se lancer dans la création ou la reprise d’entreprise.

Contacter l’adie

Lorsqu’il s’agit de microcrédit, l’adie est le meilleur organisme à contacter. Il s’agit d’une association qui a pour objectif de venir en aide aux créateurs d’entreprises dont le profil n’est pas validé par les banques classiques. Les interdits bancaires et les personnes qui font l’objet d’une procédure de surendettement peuvent donc déposer une demande de crédit auprès de l’adie. Par contre, il faut souligner que le microcrédit accordé est dédié aux créateurs d’entreprises, quels que soit l’activité et le statut. En plus d’une somme de 1000€ à 10.000€, d’un taux intéressant (6.38% à 7.17%) et d’un mode de remboursement attractif (6 mois à 36 mois), le demandeur peut bénéficier d’accompagnement et de services supplémentaires tout au long du microcrédit.

Les conditions :

  • Présenter un projet réaliste et rentable
  • Avoir une caution
  • Capacité minimale de remboursement (prise en compte de la capacité de la caution)

Les documents nécessaires :

  • Pièce d’identité
  • Bulletins de salaire ou attestation d’indemnisation
  • 3 derniers relevés de comptes
  • Facture énergétique de moins de deux mois

Pour bénéficier d’un microcrédit pour interdit bancaire de l’adie, vous pouvez déposer une demande en ligne en exposant votre projet et les documents nécessaires. Par la suite, vous serez contacté par un conseiller qui se chargera de vous faire passer un entretien. Au cours de l’entretien, répondez à toutes les questions posées, même celles qui paraissent un peu privées.

Demande de crédit pour interdit bancaire auprès de la CAF

La Caisse d’Allocations Familiales a pour vocation de venir en aide aux personnes et familles les plus démunies.  Les interdits bancaires peuvent donc s’adresser à la CAF pour l’obtention d’un prêt. Plusieurs options sont disponibles : le prêt d’honneur, le prêt d’équipement électroménager ou mobilier, le crédit travaux et le prêt pour payer les loyers.

Le prêt d’honneur

Le prêt d’honneur de la CAF est un prêt à taux zéro, destiné aux personnes nécessiteuses ou pour les interdits bancaires qui souhaitent faire l’acquisition d’une voiture ou effectuer sa réparation. Il est à noter que le prêt d’honneur pour l’achat d’une voiture ne sera octroyé qu’aux chômeurs qui ont besoin du véhicule pour des raisons professionnelles (assister à une formation pour favoriser les chances d’avoir un emploi).

Le remboursement :

Le remboursement du prêt d’honneur s’effectue sur 36 mois. Les mensualités d’une somme minimale de 36€ par mois sont prélevés sur les prestations versées par la CAF.

Les pièces nécessaires :

Si vous utilisez le prêt d’honneur pour l’achat d’une voiture :

  • Certificat de non gage
  • Copie de la carte grise du véhicule

Pour la réparation d’une voiture :

  • Devis de la réparation effectué par le garagiste
  • Le numéro d’inscription au registre du commerce du garagiste.

Pour le paiement de l’assurance auto :

  • Offre de l’assureur à montrer au travailleur social

Le crédit travaux

La CAF peut accorder un crédit travaux pour les personnes souhaitant rénover leur logement. Ainsi, ce prêt à un taux presque nul de 1%, peut permettre d’avancer jusqu’à 80% du montant des travaux, sans dépasser 1067.14€. Par ailleurs, le crédit est à rembourser sur 36 mois.

Pour profiter du crédit travaux de la CAF, commencez par demander un devis. Par la suite, remplissez le formulaire et déposez le dossier à la CAF. La première moitié de la somme demandée vous sera versée avant le début des travaux. Par contre, pour obtenir la seconde moitié, vous devrez présenter les factures prouvant que des travaux ont été effectués.

Le prêt d’équipement électroménager

Vous souhaitez contracter un crédit interdit bancaire pour acheter des équipements ménagers ? Si les banques refusent de vous tendre la main, vous pouvez toujours contacter la CAF.

Les conditions

  • Être allocataire et avoir une prestation pour un enfant
  • Le quotient familial inférieur à 750€

Le remboursement

Le remboursement s’effectue sur 27 mois avec un minimum de 16€ par mois.

Le principal avantage de ce prêt est son taux nul. Toutefois, il convient de souligner qu’il existe un barème de prix à ne pas dépasser pour chaque équipement et que vous devrez toujours payer au moins 20% du prix de l’équipement.

Comme vous pouvez le constater, la CAF peut vous aider à supporter vos charges personnelles et professionnelles. Toutefois, il faudra remplir certaines conditions qui varient selon le type de prêt.  Pour connaitre les démarches à effectuer et les pièces justificatives nécessaires, contactez la CAF ou rendez-vous sur le site officiel.

Les prêts pour interdit bancaire de la Croix-Rouge

La Croix-Rouge française a adopté une politique pour lutter contre l’exclusion bancaire et pour aider les personnes en situation de précarité comme celles qui sont inscrites au FICP. Si vous êtes à la recherche d’un  crédit interdit bancaire, adressez-vous donc à cette association. Le prêt accordé devrait vous permettre d’améliorer votre vie ou de démarrer un projet professionnel.

Le prêt personnel de la Croix-Rouge

Si vous vous trouvez dans un besoin d’argent, vous pouvez tenter votre chance en constituant un dossier pour la demande de prêt personnel de la Croix-Rouge. Ce prêt permet d’obtenir un montant de 300€ à 3000€ avec un taux d’intérêt avoisinant 4%. Par ailleurs, la durée du remboursement s’étend de 6 à 36 mois et il n’y a pas de frais de dossier ni assurance à payer. Contrairement à d’autres organismes et banques, le prêt personnel de la Croix-Rouge ne nécessite pas une caution.

La procédure pour un microcrédit personnel

Si vous avez besoin d’un prêt pour mettre en place votre projet professionnel, vous pouvez contacter la Croix-Rouge qui se chargera d’évaluer la faisabilité et la rentabilité du projet. Par la suite, elle transfèrera votre dossier à sa banque partenaire. Si la banque accepte de vous accorder ce prêt, vous bénéficierez d’un accompagnement jusqu’à ce que vous remboursiez la totalité du crédit. Dans le cas contraire, la Croix-Rouge vous orientera vers d’autres possibilités.

Pour obtenir un prêt de la Croix-Rouge, il faut se trouver dans une situation de précarité (chômeurs, interdits bancaires). N’hésitez pas à prendre contact avec des bénévoles de la Croix-Rouge. Vous serez assisté dans la création de votre dossier, dans l’établissement d’un budget prévisionnel et vous bénéficierez d’un suivi trimestriel une fois que le prêt sera accordé.

Le financement participatif

Cette solution que nous proposons est uniquement adaptée aux interdits bancaires qui ont besoin d’une aide financière pour réaliser un projet professionnel. Si c’est votre cas, sachez que l’adie n’est pas le seul moyen d’obtenir un financement pour un projet. Il y a également les plateformes de financement participatif.

Pour commencer, préparer la présentation de votre projet : faisabilité, ressources nécessaires et rentabilité. Une fois que ce sera fait, déposez cette présentation sur une plateforme de financement participatif fiable. Pour maximiser vos chances d’obtenir un financement, il est préférable de poster le projet sur plusieurs sites. Parmi les plateformes de crowdfunding les plus fiables, on trouve : WeShareBonds, credit.fr, Lendopolis, Pretup et Lendix.

Le prêt entre particuliers pour les interdits bancaires

Les banques ne sont pas accessibles aux personnes en situation de précarité, surtout les interdits bancaires. Et même si certaines agences acceptent d’accorder un prêt interdit bancaire, les démarches sont trop longues et il faut avoir une caution. Si vous n’avez pas de bien à mettre en gage mais que vous vous trouvez dans un besoin financier urgent, nous vous conseillons d’avoir recours au prêt entre particuliers.

En effet, les particuliers n’ayant pas accès au fichier de la Banque de France, vous n’aurez pas à vous justifier. Par contre, votre capacité à rembourser un emprunt sera toujours vérifiée. Pour rassurer votre créancier, il est nécessaire d’établir un contrat de prêt. De préférence, choisissez des personnes de votre entourage et des personnes en qui vous avez confiance : familles et amis. Si vous ne connaissez personne pouvant vous prêter de l’argent, vous pouvez toujours vous rendre sur les sites qui mettent en relation les préteurs et les demandeurs. Pour éviter les arnaques, veillez à ne pas faire confiance aux annonces extraordinaires et méfiez-vous des préteurs qui exigent le versement d’une certaine somme.

Pour la demande de prêt auprès de particuliers, vous aurez besoin de fournir des pièces justificatives classiques :

  • Les fiches de paie
  • Un contrat de travail
  • Un avis d’imposition

Le crédit rapide pour interdit bancaire

Si vous avez un besoin urgent, vous pouvez contacter certains organismes qui proposent le crédit rapide ou le mini-crédit. Il s’agit souvent d’un prêt à la consommation dont la valeur doit ne pas excéder 1000 € et le temps de remboursement est assez court.

Le mini-crédit est adapté aux personnes fichées. Dans un premier temps, l’organisme vous octroie un crédit de 100€ qu’il faut rembourser dans les 15 jours. Si vous payez suivant les délais impartis, vous pouvez prétendre à un second emprunt qui sera d’une valeur plus élevée.

L’avantage de ce type de crédit est qu’il est très facile à obtenir et les réponses ne sont pas tardives. Pour bénéficier du crédit rapide, il faut effectuer une demande en ligne et fournir quelques pièces justificatives. Le temps de réponse varie en fonction de l’organisme contacté, mais il ne devrait pas être trop long.

Les banques en ligne pour FICP

Comme il a été mentionné plus haut, il n’existe pas de banque pour interdit bancaire. Par contre, les banques en ligne sont plus enclines à accepter les inscriptions et les demandes de prêts effectuées par les personnes exclues du système bancaire. Par contre, ne choisissez les banques en ligne qu’en dernier ressort, car certaines agences ne sont que des arnaqueurs qui profitent de la situation de détresse de certains clients. Il faudra donc rester prudent dans le choix de votre banque en ligne pour la demande d’un crédit pour interdit bancaire.

 

Malgré l’existence de ces différents organismes de crédit pour interdit bancaire, ne tardez pas à régulariser votre situation pour ne plus être fiché au FICP. Ainsi, vous aurez moins de difficulté à obtenir un crédit la prochaine fois.