De nos jours, il est devenu tellement facile de contracter un crédit auprès d’une banque, ce qui n’est pas sans inconvénient. En effet, cette liberté d’accès à l’emprunt conduit inévitablement  au surendettement. Lorsqu’on a trop de dettes, il est indispensable d’adopter la bonne démarche et d’avoir de bons contacts pour s’en sortir. Que faire ? Qui contacter ? Nous vous livrons le maximum d’informations pour vous  aider à traverser cette crise financière.

Bien comprendre le surendettement

Les surendettés peuvent avoir du mal à réaliser ou à accepter qu’ils se trouvent dans une situation de précarité. Or, sans prise de conscience, il est impossible d’envisager une solution au problème. C’est la raison pour laquelle il est important de bien comprendre ce qu’est le surendettement.

Quand est-on surendetté ?

Depuis quelques années, le surendettement touche de nombreuses personnes de toutes les classes sociales. On dit qu’une personne est surendettée lorsque ses dettes non professionnelles s’accumulent et qu’elle n’est plus capable de les rembourser. Nous pouvons également dire qu’une personne est surendettée si elle a des difficultés à effectuer le paiement de ses cartes de crédit, si elle a des retards dans le remboursement de ses prêts ou qu’elle a recours à un crédit pour financer ses dépenses de base.

Quelles sont les causes du surendettement ?

Il existe deux types de surendettement : le surendettement actif qui est le résultat d’une accumulation des dettes et le surendettement passif qui résulte d’une diminution des revenus suite à des accidents de la vie. Tout le monde peut se trouver dans cette situation du jour au lendemain, mais les principales causes sont les accidents de la vie : la perte d’un conjoint, la perte d’un emploi, le divorce, les maladies et accidents graves. Si la situation n’est pas vite rétablie, les conséquences physiques, psychologiques et financières peuvent être dévastatrices : destruction de la vie de famille, stress, maladie, expulsion du logement, … Comme vous pouvez le constater, il s’agit d’un problème qu’il ne faut pas prendre à la légère et il ne faut pas avoir peur de prendre les mesures nécessaires : aux grands maux les grands remèdes !

Comment se sortir des dettes ?
Avez-vous des problèmes d’argent ou connaissez-vous une personne qui se trouve dans cette situation ? Pour améliorer votre santé financière et vous sortir des dettes, vous devrez commencer par effectuer des changements dans votre mode de vie.

Prendre conscience

La plupart du temps, les personnes concernées ont honte d’en parler avec les autres. Pourtant, cette politique de l’autruche n’est pas la solution idéale. Si vous souhaitez avoir de l’aide, vous devrez commencer par accepter votre situation et à en parler avec les membres de votre famille ou vos amis. Même s’ils ne sont pas experts dans le domaine financier, ils pourront toujours vous conseiller ou vous aider financièrement.

Demander de l’aide

Faire face à un problème financier peut engendrer beaucoup de stress et il est difficile de s’en sortir tout seul. Si vos proches ne sont pas vraiment efficaces, il existe de nombreuses associations auprès desquelles vous pourrez demander de l’aide. Certaines pourront vous conseiller, tandis que d’autres vous aideront même à déposer vos dossiers auprès de la commission de surendettement.

Stop aux emprunts !

Les emprunts ont été conçus pour vous dépanner lorsque vous faites face à des problèmes financiers. Toutefois, si vous vous retrouvez dans une situation de surendettement, c’est parce que vous avez abusé de vos crédits. Dès que vous avez pris conscience de votre situation, arrêtez donc d’emprunter car cela n’arrangera pas les choses. Il s’agit d’un conseil évident, mais nous tenons à vous le rappeler.

Faire un bilan de la situation

Faire un bilan est indispensable pour déterminer dans quelle situation vous vous trouvez réellement. Établissez donc une liste de tous les crédits que vous avez contractés et indiquez chaque taux et délai de remboursement. Ainsi, vous pourrez établir un ordre de priorité pour les paiements. D’un autre côté, listez vos ressources ordinaires et exceptionnelles.

Changer de mode de vie

Pour se sortir des dettes, il faut commencer par changer de train de vie. Il faudra supprimer les dépenses superflues comme les câbles TV et maximiser vos ressources. Si certaines dépenses indispensables telles que les assurances vous paraissent trop élevées, vous pouvez négocier pour un tarif plus bas ou changer de fournisseur. À partir du jour où vous décidez de résoudre vos problèmes financiers, vous devrez changer vos habitudes. Faites également attention aux achats en ligne.

Négocier

Quel que soit votre problème, n’oubliez pas d’en informer vos créanciers. Vous devrez également les contacter pour repousser vos délais de paiement ou pour obtenir un taux plus bas. Une réponse favorable n’est pas garantie, mais vous devrez essayer pour gagner quelques euros ou quelques jours. Vous pouvez saisir le juge si vos créanciers refusent de vous accorder un délai de paiement. Toutefois, il n’est pas possible d’obtenir un délai pour certains types de dettes. Ce sont les pensions alimentaires, les dettes envers le Trésor Public et les sommes dues pour une condamnation pénale.

Utiliser les assurances

Avec les fins de mois déjà difficiles, les accidents de la vie ne viennent pas arranger les choses. Pour limiter vos problèmes financiers, n’hésitez pas à faire jouer les assurances pour couvrir la perte d’un emploi, les maladies, les accidents de voiture. Cela vous évitera de débourser les sommes de votre poche ou de devoir contracter un crédit pour les payer.

Qui contacter en cas de surendettement ?

Si les dettes ne représentent pas une grosse somme, il est possible que vous soyez en mesure de résoudre le problème tout seul. Par contre, avec de nombreux crédits et une ressource limitée, voire inexistante, il est nécessaire de faire appel à un expert pour s’en sortir. Si vous êtes surendetté pour la première fois, voici quelques bonnes adresses.

La commission de surendettement

La commission de surendettement est la première agence à contacter en cas de surendettement. En effet, les personnes surendettées qui ne sont pas capables d’établir un plan de redressement réaliste ou qui ne peuvent pas obtenir un délai de paiement raisonnable auprès des créanciers peuvent demander l’assistance de la commission.

Qu’est-ce que la commission de surendettement?

La commission de surendettement est un organisme public assuré par un secrétaire de la Banque de France. Elle est chargée de trouver des solutions à l’amiable entre les créanciers et les personnes en situation de surendettement lorsque ces dernières ne peuvent plus payer leurs dettes.

Comment saisir la commission ?

Pour saisir la commission de surendettement, on ne peut pas s’y prendre n’importe comment. Il y a des conditions à remplir et des démarches à respecter.

Les conditions

Pour pouvoir déposer un dossier auprès de la commission de surendettement, il faut :

  • Être un particulier
  • Etre Français ou étranger résidant en France
  • Français résidant à l’étranger et ayant contracté un crédit auprès d’un créancier établi en France
  • Ne pas être solvable
  • Être de bonne foi
  • Les dettes impayées ne sont pas d’origine professionnelle
Les documents nécessaires

Le dossier devra être composé de :

  • Une lettre signée expliquant votre situation
  • Un formulaire de déclaration de surendettement à télécharger et à remplir
  • Une photocopie de votre carte d’identité
  • Divers justificatifs selon votre situation : livret de famille, jugement de divorce, bulletin de salaire, notifications de droit aux allocations de chômage, avis d’imposition, factures impayées, …
Les démarches

Si vous remplissez les conditions énumérées ci-dessus, vous pouvez déposer votre dossier par courrier ou en main propre auprès de l’agence de la Banque de France la plus proche de votre domicile. Vous recevrez alors un avis de dépôt de dossier sous les 2 jours ouvrables. Vous devrez alors attendre qu’une commission spéciale étudie votre dossier. S’il est recevable, la commission prendra contact avec tous vos créanciers pour établir un plan de redressement et pour négocier les délais de paiement et les taux. Au cas où la demande n’est pas validée, le demandeur peut contester cette décision dans les 15 jours qui suivent.

Quelles sont les conséquences ?

Le saisi de la commission de surendettement a pour première conséquence l’inscription au Fichier national des Incidents de remboursements des crédits aux particuliers ou FICP.  Toutes les banques ont pour obligation de consulter ce fichier avant d’accorder un prêt. Ainsi, si le demandeur est fiché au FICP, il aura des difficultés à obtenir un nouveau crédit. Si votre dossier est recevable, la commission établira un plan de redressement personnel qui comprend des mesures à appliquer. Mais le saisi de la commission permet aussi de suspendre les saisis qui ont été effectués sur les biens du débiteur. Quelquefois, le particulier peut ne plus payer ses arriérés de loyers ou ses mensualités et les frais de découvert ne s’appliquent plus.  Il est également possible d’obtenir un rééchelonnement du paiement, une réduction ou suppression du taux d’intérêt. Enfin, le demandeur peut bénéficier d’un effacement total ou partiel de ses dettes.

Le CRESUS

Les solutions proposées par la commission de surendettement sont assez sévères. Pourtant, dans certains cas, il suffit de quelques bons conseils pour s’en sortir. Il n’est donc pas nécessaire de contacter directement la commission de surendettement. D’autres associations comme CRESUS peuvent vous soutenir.

Qu’est-ce que CRESUS ?

CRESUS ou Chambre régionale de surendettement social est un réseau composé de 18 associations qui sont réparties un peu partout en France. Sa mission principale est d’aider les particuliers à se sortir d’une situation financière difficile. Pour cela, des bénévoles qui sont des experts dans le domaine financier sont mis à votre servir en permanence. Il ne faut pas confondre CRESUS avec la commission de surendettement. CRESUS se limite à conseiller les particuliers sur les problèmes qu’ils rencontrent et à les guider jusqu’au dépôt de dossier auprès de la Commission de surendettement. L’association propose également des formations et ateliers pour lutter contre les problèmes financiers : s’initier à la gestion du budget, apprendre à diminuer ses dépenses et augmenter ses ressources, comprendre la banque et le crédit.

Comment contacter l’association ?

Il faut souligner que le dépôt de dossier est totalement gratuit. Bien qu’il soit facile de trouver une agence dans votre département, vous devrez remplir certaines conditions pour bénéficier de l’aide de CRESUS.

Les conditions

Pour pouvoir bénéficier de l’aide de CRESUS, il faut :

  • Être un particulier Français ou étranger habitant en France
  • Être surendetté
  • Être de bonne foi
  • Ne plus contracter de nouveaux emprunts

Il est à noter que CRESUS peut vous recevoir et vous conseiller même si vous ne remplissez pas ces conditions. Ces conditions sont seulement obligatoires pour les personnes souhaitant bénéficier de l’assistance de l’association pour monter un dossier de surendettement auprès de la commission de la Banque de France.

Les documents nécessaires

Les documents exigés par CRESUS sont les mêmes que ceux demandés par la Commission de surendettement. Ce sont :

  • Une déclaration de surendettement : le formulaire est à télécharger et à remplir
  • Une lettre signée expliquant votre situation
  • Une photocopie de la pièce d’identité
  • Divers justificatifs en fonction de votre situation
La démarche

Pour contacter CRESUS, le plus simple est de prendre rendez-vous auprès du bureau le plus proche de votre domicile. Ensuite, vous serez pris en charge par un bénévole qui évaluera votre situation et l’ampleur de vos problèmes, et proposera des solutions adaptées. Si le problème ne peut être résolu par CRESUS, vous pourrez déposer votre dossier auprès de la Commission de surendettement et c’est l’association qui vous guidera durant tout le processus. Toutefois, il est à noter que l’association ne décide pas du sort de votre dossier et ne peut intervenir en votre faveur auprès de la commission. Sa mission s’arrête au conseil et au dépôt des dossiers.

Comment rembourser ses dettes ?

S’il n’est pas possible de négocier les délais de paiement ou les taux d’intérêt, il existe de nombreux moyens financiers pour rembourser  vos crédits.

Le microcrédit

Le microcrédit est une solution très intéressante pour tous ceux qui n’ont pas pu obtenir un nouveau crédit auprès d’une banque à cause d’un fichage au FICP ou d’un manque de garantie. Si vous ne disposez pas d’assez de ressources pour payer vos dettes et que vous avez un projet professionnel nécessitant un financement, vous pouvez contracter un microcrédit.  Il permettra de rembourser indirectement vos dettes puisque si le projet fonctionne, vous gagnerez de l’argent que vous pourrez ensuite utiliser pour rembourser vos prêts.

Le microcrédit de l’Adie

L’Adie est la première chose qui nous vient en tête lorsqu’il s’agit de microcrédit.  C’est une association reconnue d’utilité publique créée en 1989 et qui propose des aides pour financer et accompagner les projets professionnels des personnes exclues du système bancaire. Le financement de l’Adie, pouvant être utilisé pour le démarrage ou l’extension d’un projet professionnel, est un montant pouvant aller jusqu’à 10.000 euros, payable sur 48 mois et avec un taux d’intérêt avoisinant 7%.

Le microcrédit personnel de CRESUS

CRESUS est aussi une bonne adresse si vous avez besoin d’un microcrédit personnel. L’association propose un crédit de 300 à 5.000 euros avec un taux d’intérêt de 4%. Quant au délai de remboursement, il peut s’étaler sur 6 à 48 mois. Bien que vous puissiez affecter le microcrédit au paiement de vos loyers ou au règlement de vos frais de santé, il peut aussi bien servir pour payer les frais d’une formation ou pour monter un petit projet professionnel.

Le rachat de crédit pour les surendettés

Bien qu’il ne faille envisager le rachat de crédit qu’en dernier, il peut très bien être une solution pour se sortir des dettes.

Qu’est-ce que le rachat de crédit ?

Le rachat de crédit ou regroupement de crédit est une pratique bancaire venue des pays anglo-saxons et qui est utilisée en France depuis les années 2000. Il consiste à substituer un prêt unique à plusieurs dettes antérieures. Un taux unique, souvent plus bas, est alors appliqué à tous les crédits rassemblés et l’institution choisie effectue le remboursement des emprunts auprès des différentes banques. En général, le rachat peut s’appliquer à tous les types de crédits : crédit immobilier, consommation.

Les avantages d’un regroupement de crédit

Le regroupement de crédit permet de profiter de nombreux avantages dont la facilité des échanges puisque le demandeur n’aura plus qu’un seul interlocuteur. Par ailleurs, le rachat permet de bénéficier d’un taux unique plus bas et d’un rallongement du délai de paiement.

Les démarches pour un rachat de crédit

Pour commencer, renseignez-vous auprès de différentes banques pour trouver celle qui vous convient le mieux. Une fois que c’est fait, déposez une demande auprès de l’établissement de votre choix. Pour certaines agences, il faut se rendre sur place, tandis que d’autres permettent le dépôt d’une demande en ligne ou par téléphone. Lorsque votre demande est reçue, vous serez pris en charge par un conseiller qui vous évaluera et montera votre dossier : justificatifs (relevés de comptes, bulletin de salaire, …). Une fois le dossier complété, il est envoyé et est étudié par un conseiller spécialisé dans l’étude des projets de rachat de crédit. Votre dossier sera évalué sur certains points importants comme le taux d’endettement, le ratio hypothécaire ou encore le reste à vivre. Puis une réponse est délivrée. Si elle est positive, le demandeur reçoit une offre de contrat de crédit qu’il doit signer et retourner, après un délai de réflexion. Après validation du contrat par les deux partis, les fonds sont débloqués et chaque créancier est remboursé. Le demandeur n’aura plus qu’un seul crédit à rembourser.

Comme vous pouvez le constater, sortir d’une situation de surendettement n’est pas un jeu d’enfant. Pour éviter ce calvaire, il est nécessaire de prendre des précautions. Ainsi, veillez toujours à souscrire une assurance pour vos crédits et épargnez à chaque fois que vous en avez l’occasion. Par ailleurs, dès que vous avez des problèmes financiers, parlez-en à votre conseiller bancaire.